• Twitter Classic
  • Facebook Classic

Trou de mémoire avec la harpiste Rafaelle Rinaudo. 

Inspiré de La Disparition de Georges Perec, la performance se veut immersive avec divers utilisations de supports de projections, de bandes électro-acoustiques, et de l'espace sonore et visuel.  

Le perce plafond est un cineconcert horizontal, improvisé et intimiste. Le spectateur, allongé, contemple le plafond, transformé en terrain de jeu pour un plasticien et un musicien. Images et musique sont réalisées en temps réel, improvisées.

 

Plus d'infos

Rien à Voir est un ciné concert à géométrie variable. Jouant de toutes les possibilités d'improvisation liés aux divers outils présents sur scéne. 

plus d'infos