• Twitter Classic
  • Facebook Classic

     Je dessine quotidiennement réactivant un précepte avisé de Robert Filliou qui conseillait d'écrire un poême par jour pour garder une bonne santé mentale. Autant dans les projets personnels que collectifs, dans les films, les dessins ou les performances, il s'agit de me situer et faire évoluer mon travail dans les lieux où je suis impliquée. 

Je fais partie de deux collectifs d'artistes, l'un de plasticiens : Hsh et l'autre de musiciens : Les Vibrants défricheurs. Ces groupes prônent une utilisation ludique de l’improvisation collective. Ce langage permet à chacun d'ouvrir une vaste brèche où laisser s’engouffrer collectivement l’inconnu.  La vocation de ces collectifs est de défendre une conception fédératrice de l’art, de promouvoir des projets exigeants réunis autour d’une esthétique commune.