• Twitter Classic
  • Facebook Classic

MACHINE

Avec Paatrice Marchand "Quotidiennement nous nous allongeons sur le papier, réactivant un précepte avisé de Robert Filliou qui conseillait à tous d’écrire un poème par jour, histoire de se ménager une bonne santé mentale. Griffonnés sur des feuilles volantes, entre le café et la verveine, cette série en perpétuelle expansion se dévalue elle même par sa prolifération anarchique. C’est l’intérêt incertain de la multitude, de l’esquisse, des semis de recherches tatonnantes et de multiples directions de dessin qui est ici mit en avant."

 

1/58